Le parallèle peut sembler exagéré, voire totalement déplacé, mais aujourd’hui, et encore plus demain, le rôle de conseils aux PME peut être comparé au secteur de la médecine.
En effet, au même titre que nos amis en blouses blanches, les avancées en termes de recherche et les développements technologiques entraînent des bouleversements dans nos métiers des chiffres. La seule mission dite « déclarative » souvent étiquetée aux experts comptables, et la production de comptes annuels n’est plus suffisante à apporter une vraie valeur ajoutée à nos clients. De plus en plus automatisées, informatisées, ou sous-traitées, ces missions ne génèrent peu – ou plus – d’intérêts auprès des professionnels du chiffre – alors que cela était leur fonds de commerce principal il y a de cela encore quelques années.
Pour poursuivre la comparaison, souvent assimiler à un généraliste du chiffre, l’expert comptable ou le conseiller en entreprises à dorénavant pour rôle de relever les symptômes actuels de nos PME, diagnostiquer les axes d’amélioration, et bien évidemment « prescrire » des solutions de développement.
Le marché du conseil aux entreprise représente près de 5,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires (cf article Les Echos « Experts-comptables, emparez-vous d’urgence des missions de conseil ».) ; Une prise de conscience semble indispensable quant à ce bouleversement du mode de fonctionnement des PME françaises, tant du côté des conseillers, que de celui des chefs d’entreprise eux-mêmes, car bon nombre d’entre eux ignorent encore aujourd’hui la valeur ajoutée que peut apporter « un bon conseil ».
Messieurs les professionnels du chiffre, adaptez votre offre de services, proposez davantage de conseils et d’accompagnements : soyez force de propositions auprès de vos clients !
Messieurs les chefs d’entreprises, créateurs et repreneurs, ne ratez pas la marche du progrès technologique, élargissez vos systèmes d’information, développez vos sites Internet, accordez votre activité au développement quotidien de notre société ! Et surtout : soyez réactifs, plus le diagnostic est précoce… plus le traitement sera efficace !